Une réflexion sur “

  1. Ouf, la sueur glacée du manque commençait à envahir mon front. Mais finalement ça valait la peine d’attendre…une jolie rousse au chocolat ! Que fait-elle ? Elle s’ennuie, elle se concentre, elle réfléchit sur les fondements du monde…Elle absorbe avec plaisirs les notes douces d’Eric Sati…Elle se ferme au monde pour retrouver les semblants de vie qui s’amenuisent à l’intérieur d’elle même…Elle observe patiemment le long cheminement des fourmis qui par ces jours printaniers déplacent leur habitat vers un lieu plus agréable et mieux adapté à la croissance démentielle de leur population…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s